Learn more about COVID-19 in Saskatchewan. Daily case numbers and information for businesses and workers.

The Re-Open Saskatchewan plan was released on April 23rd.

Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan's website have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow text box that resembles the link below and can be found in the right hand rail of the page. The home page for French-language content on this site can be found at:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

The results of software-based translation do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos, and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

COVID-19

Top

1. Outil d’autoévaluation

Utilisez l'Outil d’autoévaluation (en anglais) du gouvernement de la Saskatchewan pour déterminer si vous devriez faire l’objet d’un test pour la maladie à coronavirus COVID-19.

Pour les renseignements en anglais, consulter Self Assessment Tool.

Outil d'autoévaluation des symptômes COVID-19 de l'Agence de la santé publique du Canada (en français).

Top

2. Ordonnances de santé publique

Un certain nombre d’ordonnances de santé publique ont été imposées pour protéger les résidants de la Saskatchewan de la COVID-19. Ces ordonnances sont exécutoires aux termes de la loi.

Ordonnance de santé publique (30 avril 2020)

Public Health Order: The Chief Medical Health Officer of Saskatchewan has issued a Public Health Order restricting travel in northern Saskatchewan (April 30, 2020) (en anglais)

Ordonnance de santé publique (17 avril 2020)

Public Health Order: The Chief Medical Health Officer of Saskatchewan has issued a Public Health Order to help control transmission of COVID-19 (April 17, 2020) (en anglais)
(Ordonnance de santé publique : le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan a émis une ordonnance de santé publique pour aider à contrôler la transmission de la COVID-19 (17 avril 2020)

Le 17 avril 2020, l’ordonnance de santé publique du médecin hygiéniste en chef a été mise à jour comme suit :

  • À compter du 28 avril 2020, l’administration des foyers de soins de longue durée ou de soins personnels doit s’assurer que tous les employés ne travaillent plus que dans un seul établissement. Au cas où certains de ces établissements ne seraient plus en mesure de fournir des services adéquats à la suite de cette ordonnance, il est possible de demander une dérogation approuvée par un médecin hygiéniste.

Cette ordonnance de santé publique comprend maintenant les employés des établissements de soins personnels et formalise les exigences en vigueur pour les foyers de soins de longue durée et les foyers de soins affiliés :

  • Tous les employés des foyers de soins de longue durée, de soins personnels et d’établissements de soins affiliés doivent faire l’objet de mesures de dépistage, dont la vérification de la température corporelle, avant d’entrer dans un de ces établissements.
  • Tous les employés des foyers de soins de longue durée, de soins personnels et d’établissements de soins affiliés doivent, en tout temps, pendant leur quart de travail, porter au moins un masque chirurgical ou d’intervention. De l’équipement de protection personnelle supplémentaire peut être requis pour effectuer certains soins et procédures. Toutes ces directives doivent être respectées.

Les mesures concernant le dépistage et l’équipement de protection personnelle s’appliquent également aux employés et aux installations de l’Agence du cancer de la Saskatchewan.


À compter du 26 mars 2020, les rassemblements publics et privés de plus de 10 personnes dans une même pièce sont interdits. Les services commerciaux non autorisés ne pourront plus offrir de services au public. Le gouvernement publie une liste complète des services publics et des services commerciaux essentiels qui seront autorisés à continuer à fonctionner pendant sa réponse au COVID-19 et pour maintenir des services essentiels au public et à l'industrie afin d’éviter la perturbation de la chaîne d'approvisionnement. Les travailleurs doivent suivre des mesures de protection individuelle pour empêcher la transmission du COVID-19. Vous trouverez plus de détails dans le communiqué (en anglais).

À compter du 20 mars 2020, toutes les personnes qui ont voyagé à l’échelle internationale devront s'isoler obligatoirement pendant 14 jours à compter de la date de leur retour au Canada. Toutes les personnes qui ont été identifiées par un médecin hygiéniste comme étant en contact étroit avec une ou plusieurs personnes atteintes de la COVID-19 devront s'isoler obligatoirement pendant 14 jours à compter de la date de leur dernière exposition.

Consulter Public Health Orders pour les plus amples renseignements (en anglais).

Top

3. Cas de COVID-19 en Saskatchewan et risque couru en Saskatchewan

Sommaire

  • Au 2 juillet, la Saskatchewan compte 6 nouveaux cas confirmés de COVID-19, pour un total de 795 cas rapportés.
  • Les nouveaux cas se trouvent dans le Grand Nord (4), la région du Nord (1) et la région de Saskatoon (1).
  • 795 cas sont confirmés.
  • 80 cas sur 795 sont considérés comme actifs (10,1 %).
  • 334 cas se trouvent dans le Grand Nord, 187 dans la région de Saskatoon, 118 dans la région du Nord, 80 dans celle de Regina, 64 dans la région du Sud, et 12 dans celle du Centre.
  • 116 cas appartiennent à la catégorie des 0‐19 ans. Tous les autres sont des adultes dont 49 % sont des hommes et 51 % des femmes.
  • 21 % (165) cas sont liés au voyage, 60 % (478) cas résultent de contacts ou de la participation à un grand rassemblement, 14 % (109) cas ont une source d’exposition inconnue et 5 % (43) cas font encore l’objet d’une enquête de la santé publique locale.
  • Le personnel de la santé compte 55 cas dont la source d’infection n’est pas nécessairement liée au travail.
  • Au total, 6 personnes ont été hospitalisées dont 3 sont aux soins intensifs.
  • 14 résidants de la Saskatchewan sont décédés de la COVID-19. Le taux de mortalité en Saskatchewan causé par ce virus est maintenant de 1,8 %.
  • 701 patients sont guéris du virus. (88,2 %)
  • Actuellement, 67 243 tests de la maladie ont été effectués en Saskatchewan.

Sommaire des personnes atteintes de la maladie COVID-19 (au 2 juillet 2020)

Pour un appareil mobile, faire basculer l’écran pour voir le tableau en entier

Région Total des cas Cas confirmés Cas actifs* Hospitalisation Hospitalisation aux soins intensifs Rétablis** Décès^
Grand Nord 334 334 46 0 0 281 7
Nord 118 118 8 1 2 107 3
Centre (sauf Saskatoon) 12 12 0 0 0 11 1
Saskatoon 187 187 5 2 1 180 2
Sud (sauf Regina) 64 64 21 1 0 43 0
Regina 80 80 0 0 0 79 1
Total en Saskatchewan 795 795 80 3 3 701 14
*Le nombre de cas actifs pourrait être surestimé. Ce nombre est calculé en soustrayant les décès et les guérisons du nombre de cas total. 
**Il pourrait y avoir plus de cas de guérison non encore rapportés aux services de la santé publique.
^Les données ont été ajustées pour tenir compte des informations sur le lieu de résidence fournies sur les cartes de santé.
Source : Avis du PHB et tableau journalier de comptabilité des tests du RRPL.REMARQUE : La délimitation des régions ayant changé, la comptabilité des cas a donc également changé depuis le sommaire du 25 mars. Grand Nord – AHA, fKYHR, fMCHR; Nord - fPNHR, fKTHR, fPAPHR; Centre - fHHR, fSHR; Saskatoon - fSkHR; Sud - fCHR, fFHHR, fSCHR; Regina – fRQHR

carte de la Saskatchewan des régions des cas de COVID-19

Sommaire des personnes atteintes de COVID-19 en Saskatchewan par tranche d’âge (au 2 juillet 2020)

Total des cas 19 ans et moins 20 à 39 ans
40 à 59 ans 60 à 79 80 ans et plus
795 116 278 249 131 21

La maladie à coronavirus COVID-19 représente une menace sanitaire grave dont la situation évolue tous les jours. L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) surveille étroitement la situation et apporte des mises à jour sur les risques que courent les Canadiens.

Nombre de cas totaux de COVID-19 au Canada

Pour de plus amples renseignements en anglais, consulter Cases and Risk of COVID-19 in Saskatchewan.

Cas de COVID-19, graphiques et renseignements sur les tests (en anglais – Saskatchewan.ca Health and Wellness Dashboard)

Top

4. Plan de réouverture de la Saskatchewan

Un plan de réouverture de l’économie provinciale. Lever les mesures restrictives de façon mesurée et responsable par une approche échelonnée et méthodique.

affiche Réouverture de la Saskatchewan 6 juillet

affiche réouverture de la Saskatchewan phase 4.1

Une approche méthodique en cinq phases pour lever peu à peu les restrictions et rouvrir les entreprises et services.

  • Phase 1 : réouverture des services médicaux, de la pêche et des rampes de mise à l’eau (4 mai), des terrains de golf (15 mai) et des parcs et terrains de camping (1er juin)
  • Phase 2 : réouverture des commerces et des services de soins personnels (19 mai)
  • Phase 3 : réouverture des services de restauration, des gymnases et des installations de conditionnement physique, des établissements détenant un permis d’alcool et des garderies d'enfants; porter la limite pour les rassemblements publics et privés à 15 personnes (à déterminer)
  • Phase 4 : réouverture des installations de loisirs et de divertissement; porter la limite pour les rassemblements publics et privés à 30 personnes (à déterminer)
  • Phase 5 : envisager la levée de certaines restrictions à long terme, telles que des limites sur l’ampleur des rassemblements publics (à déterminer)

Les restrictions liées aux domaines les plus à risque comme les voyages, les grands rassemblements et les établissements de soins de longue durée resteront en place dans un avenir prévisible.

Pour de plus amples renseignements en anglais, consulter Re-Open Saskatchewan Plan.

Top

5. Dernières mises à jour

Obtenez les dernières mises à jour (en anglais) sur la COVID-19 dans la province, ainsi que tous les communiqués et vidéos publiés par le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le docteur Saqib Shahab.

Top

6. Santé mentale et COVID-19

Vivre cette pandémie de COVID-19 peut causer anxiété et angoisse pour chacun d’entre nous. Que vous souffriez de solitude en auto-isolement, que vous soyez inquiet pour la santé de vos proches ou de ce que l’avenir vous réserve, du soutien en santé mentale est offert pour vous aider dans ces temps difficiles.

  • Ligne Info-Santé 811 : ces services en santé mentale et en toxicomanie sont toujours à votre disposition offrant, 24heures sur 24, 7 jours sur 7, du soutien en situation de crise, des conseils permettant de gérer votre situation, de l’information ainsi que des liens aux ressources communautaires.
  • Ligne Jeunesse, j’écoute : service offrant counseling professionnel, renseignements et aiguillage. Vous pouvez communiquer avec ce service par téléphone, en ligne par clavardage ou message texte. Ces services sont confidentiels, gratuits et disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
    • Composer le 1-800-668-6868
    • Texter (le mot) PARLER au 686868
    • Clavarder à jeunessejecoute.ca
  • Farm Stress Line : service offrant du soutien pour les agriculteurs et les éleveurs, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pour communiquer avec ce service, composez le 1-800-667-4442.

Family Service Saskatchewan, en partenariat avec l’Autorité de la santé de la Saskatchewan, appuie les cliniques de soins de santé mentale, gratuites et sans rendez-vous. Les services de ces cliniques, qui offrent une séance de counseling gratuite, sont maintenant accessibles par téléphone.
Services de counseling en santé mentale, sans rendez-vous :

 

Association canadienne pour la santé mentale

Consulter Mental Health and COVID-19 (en anglais) pour de plus amples renseignements.

Consulter Alcohol, Cannabis and other Drug Use (en anglais) pour les renseignements sur l'alcool et les drogues.

Top

7. Renseignements pour les voyageurs

Obtenez les dernières informations et recommandations pour les voyageurs de retour au Canada. Pour les renseignements des voyages interprovinciales et à l’intérieur de la Saskatchewan, consultez Travel Information (en anglais).

Vols affectés (en anglais)

Le 20 mars 2020, le médecin hygiéniste en chef a imposé une mesure concernant la santé publique déclarant que tous les voyageurs internationaux de retour au Canada, y compris en provenance des États-Unis, font l’objet d’une ordonnance d’auto-isolement obligatoire. Toute violation de cette ordonnance est passible d’une amende de 2 000 $.

Le gouvernement fédéral et le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan recommandent aux voyageurs canadiens de revenir au Canada et d’éviter, jusqu’à nouvel ordre, tout voyage non essentiel. Toutes les personnes qui ont voyagé à l’échelle internationale devront s'isoler obligatoirement pendant 14 jours à compter de la date de leur retour au Canada.

Le 18 mars 2020, le gouvernement de la Saskatchewan a déclaré l’état d’urgence, dans la province, incluant la mesure suivante :

Il est recommandé à nos résidants de limiter tout déplacement non essentiel hors province, à l’exception des personnes vivant dans les localités frontalières et qui doivent se déplacer en raison de leur travail.

Consultez le communiqué de presse pour de plus amples renseignements (en anglais).

Top

8. Informations sur la maladie à coronavirus COVID-19

Apprenez-en davantage sur cette maladie, ses symptômes, son traitement et la façon de se protéger. Pour les renseignements en anglais, consulter About COVID-19.

Symptômes

Les symptômes de la COVID-19 sont semblables à d’autres maladies respiratoires y compris la grippe et le rhume.

Les symptômes communs peuvent comprendre un ou plusieurs éléments suivants :

  • fièvre
  • toux
  • maux de tête
  • maux et douleurs
  • mal de gorge
  • frissons
  • écoulement nasal
  • perte de goût ou d’odorat
  • essoufflement ou difficulté à respirer

Les symptômes peuvent s’aggraver ou de nouveaux symptômes inexpliqués apparaître, et ils peuvent varier. Certaines personnes présentent des symptômes légers ou aucun symptôme du tout. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, et même la mort. Les personnes âgées ou celles qui souffrent de maladies chroniques courent un risque plus élevé de contracter une forme plus grave de la maladie.

Qu’est-ce que le nouveau coronavirus (COVID-19)?

Les coronavirus forment une vaste famille de virus. Ils peuvent causer des maladies allant du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Certains causent des maladies chez les humains, tandis que d’autres se transmettent entre animaux. Certains coronavirus se communiquent facilement d’une personne à l’autre, mais pas tous.

La maladie COVID-19 est un virus n’ayant jamais été identifié auparavant. Actuellement, il provoque des symptômes légers à modérément graves, ainsi que certains pouvant aller jusqu’au décès. Le virus se propage d’une personne à l’autre lors de contacts rapprochés. Comme pour tout nouveau virus, nous communiquerons des détails supplémentaires dès qu’obtenus. 

La propagation de la maladie COVID-19

L’infection peut se transmettre par l’exposition d’une personne atteinte de la maladie qui tousse ou éternue (transmission par gouttelettes). Elle peut également se propager quand une personne touche des surfaces infectées par le virus, puis se touche la bouche, le nez ou les yeux avant de s’être lavé les mains. Bien que l’on ne sache pas encore exactement combien de temps ce virus peut vivre sur une surface, les données préliminaires indiquent qu’il peut y survivre de quelques heures à plusieurs jours. C’est pourquoi l’isolement à la maison ou à l’hôpital est important pour prévenir sa transmission.

Il est recommandé de pratiquer la distanciation sociale. La distance minimale suggérée est de deux mètres et un minimum de un metre.

Traitement

Comme dans la plupart des cas de maladies respiratoires, la majorité des personnes atteintes d’une maladie causée par un coronavirus guériront d’elles-mêmes. Il n’existe pas de traitement précis pour la maladie COVID-19. Toutefois, des symptômes graves ou qui s’aggravent peuvent nécessiter un traitement de soutien à l’hôpital.

Si les symptômes vous semblent pires que ceux d’un rhume ordinaire, consultez un fournisseur de soins de santé ou appelez la ligne Info-Santé au 811. Si ce service vous conseille d’obtenir des soins de courte durée, il vous fournira les directives pour appeler à l’avance et faire part de vos symptômes.

Actuellement, il n’existe aucun vaccin approuvé pour se protéger des coronavirus, y compris celui de la maladie COVID-19.

Comment se protéger

Actuellement, il n’existe aucun vaccin approuvé pouvant protéger les humains des coronavirus.

Puisqu’il s’agit d’une maladie respiratoire, la meilleure façon de vous protéger du coronavirus est d’adopter des mesures préventives dans votre quotidien, notamment :

  • adopter les pratiques recommandées en cas de toux et d’éternuement (dans le creux du coude);
  • se laver souvent les mains à l'eau et au savon. Si cela n’est pas possible, utiliser un produit désinfectant pour les mains à base d’alcool;
  • éviter de vous toucher les yeux, le nez et la bouche sans s'être lavé les mains;
  • nettoyer et désinfecter régulièrement toutes les surfaces. 
  • adopter des pratiques de salubrité alimentaire;
  • éviter les contacts proches avec les personnes malades;
  • éviter tout voyage non essentiel dans les régions touchées;
  • éviter les grandes foules et se tenir à distance (éviter les poignées de main, les accolades et les baisers).

Rien n’indique que les masques chirurgicaux protègent les personnes qui ne sont pas malades. L’Organisation mondiale de la Santé ne recommande d’ailleurs pas le port d’un masque pour les personnes qui n’ont pas voyagé et qui ne présentent pas de symptômes respiratoires. Toutefois, si vous manifestez des symptômes comme la toux ou toute difficulté à respirer, et que vous avez voyagé dans une région atteinte de la maladie, vous devriez porter un masque chirurgical ou un masque de procédure quand vous vous présentez dans un établissement de santé pour y recevoir des soins. Si vous devez vous rendre dans un établissement de soins de santé pour le traitement d’une maladie respiratoire et que vous n’avez pas de masque, veuillez en demander un à la réception.

Pour réduire au minimum la propagation de tout virus respiratoire, y compris la maladie à coronavirus (COVID-19), consulter le feuillet de renseignements Conseils de prévention des infections.

Pour en savoir davantage sur le coronavirus, veuillez cliquer sur les liens menant au site de l’Agence de la santé publique du Canada ou télécharger les fiches de renseignements ci-dessous.

En tant que soignant à la maison
Si le personnel de la Ligne Info-Santé, votre fournisseur de soins de santé ou les responsables de la santé publique vous ont conseillé de vous isoler, vous pourriez recevoir des soins à la maison.

Si vous prodiguez, à domicile, des soins à une personne susceptible d’être atteinte du virus ou chez laquelle l’infection a été confirmée, il est recommandé, autant que possible, de vous tenir à distance de cette personne. Vous devriez vous laver les mains fréquemment, de préférence à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains, à base d’alcool. Portez un masque chirurgical quand vous vous trouvez dans la même pièce que la personne malade, et jetez le masque immédiatement après l’avoir utilisé. Il faut aussi se laver les mains après avoir retiré le masque et il est recommandé de se protéger les yeux.

Top

9. Auto-isolement

Sachez quand et comment vous isoler. Pour les renseignements en anglais, consulter Self-Isolation.

Tous les voyageurs de retour au Canada font l’objet d’une ordonnance d’auto-isolement obligatoire de 14 jours.

Consulter le site de l'Agence de la santé publique du Canada Apprenez la différence : Auto-surveillance, auto-isolement et isolement pour la COVID-19.

Top

10. Autosurveillance

Renseignez-vous sur l’autosurveillance. Pour les renseignements en anglais, consulter Self-Monitoring.

Consulter le site de l'Agence de la santé publique du Canada Apprenez la différence : Auto-surveillance, auto-isolement et isolement pour la COVID-19.

Top

11. Éloignement physique (distanciation physique)

En apprendre davantage sur l’éloignement physique (distanciation physique). Pour les renseignements en anglais, consulter Physical Distancing and Extended Household Groups.

Télécharger l’affiche de la distanciation sociale.

Qu’est-ce que la distanciation sociale? affiche

Télécharger l'infographie Distanciation sociale de l'Agence de la santé publique du Canada.

Top

12. Renseignements sur les tests

Sachez où et comment effectuer un test, et avec qui communiquer pour plus d’information. Pour les renseignements en anglais, consulter Testing Information.

Outil d’autoévaluation du gouvernement de la Saskatchewan permettant de déterminer si vous devez faire l’objet d’un test pour la maladie COVID-19 (en anglais)

Outil d'autoévaluation des symptômes COVID-19 de l'Agence de la santé publique du Canada (en français).

Top

13. Mesures de santé publique - Guide pour les écoles - Guide pour les garderies

Les mesures comprennent des renseignements sur la fermeture d’écoles et de garderies, des directives servant de guide pour les rassemblements de masse, les établissements de soins de santé et les lieux de travail ainsi que les recommandations pour les déplacements et les voyages et les ordonnances de santé publique. Pour les renseignements en anglais, consulter Public Health Measures.

Guide pour les écoles

Le ministère de l’Éducation comprend que tous les élèves n’ont pas accès à la technologie nécessaire pour continuer leurs études pendant la pandémie de COVID-19. Pour appuyer l’utilisation du matériel d’apprentissage livré directement aux élèves, hors du milieu scolaire, l’équipe de planification d’intervention, conjointement avec l’Autorité de la santé de la Saskatchewan, a créé un ensemble de lignes directrices à suivre afin d’éviter la transmission de la maladie entre le personnel et les élèves.

Comme annoncé le 16 mars, toutes les classes de la province sont suspendues pour une durée indéterminée.

Il a été confirmé, le 7 mai, qu’il n’y aura pas de retour à l’enseignement en salle de classe jusqu’en septembre prochain, au plus tôt.

Le gouvernement de la Saskatchewan continuera de suivre les conseils et les recommandations du médecin hygiéniste en chef de la province et annoncera la reprise des classes à l’automne, s’il le juge sécuritaire.

Le ministère de l’Éducation continue de travailler avec les divisions scolaires à l’élaboration et la mise en œuvre de plans, à court et à long terme, afin d’appuyer l’apprentissage des élèves. Le Ministère a également développé des techniques suggérées afin d’aider les parents et tuteurs, le personnel d’apprentissage de la petite enfance et les enseignants de la maternelle à la 12e année à communiquer des renseignements sur le coronavirus aux jeunes enfants et aux enfants d’âge scolaire.

En réponse à la pandémie, le ministère de l’Éducation a mis sur pied une équipe de planification d’intervention (RPT) pour travailler sur la logistique liée à la fermeture des écoles.

Cette équipe (RPT) est composée de représentants du ministère de l’Éducation, de la Fédération des enseignants et des enseignantes de la Saskatchewan, de l’Association des commissions scolaires de la Saskatchewan (SSBA), de l’Association des administrateurs de commissions scolaires de la Saskatchewan (SASBO) et de la Ligue des administrateurs, des directeurs et des surintendants de l’éducation (LEADS).

Dans le cadre des activités de l’équipe de planification des interventions, un sous-comité des services d’enseignement a été formé pour aider les divisions scolaires à offrir des possibilités d’apprentissage supplémentaires aux élèves et aux familles.

L’équipe RPT continue de travailler avec les divisions scolaires et les enseignants à la mise en œuvre d’un programme d’études supplémentaire proposant des méthodes d’apprentissage à distance et des méthodes alternatives afin de s’assurer que les élèves qui souhaitent poursuivre leur apprentissage disposent des ressources nécessaires pour le faire.

L’équipe de planification d’intervention collabore aussi avec les partenaires du secteur de l’éducation en vue de déterminer à quoi pourrait ressembler l’apprentissage en classe cet automne. 

Le ministère de l’Éducation a maintenu des communications régulières avec les divisions scolaires pour indiquer à ces dernières les étapes à suivre afin d’offrir des possibilités d’apprentissage à distance et alternatives à leurs élèves.

Le ministère de l’Éducation a créé un ensemble de Lignes directrices pour l’éducation à distance à l’intention des parents et tuteurs afin d’aider les élèves qui participent à l’apprentissage supplémentaire offert par les divisions scolaires.


Mon enfant passera-t-il au niveau supérieur?

Les élèves de la maternelle à la 9e année passeront au niveau supérieur la prochaine année scolaire. Les divisions scolaires locales leur offriront des possibilités d’apprentissage supplémentaires.

Les élèves du secondaire auront-ils l’occasion d’améliorer leurs notes finales?

Les notes des élèves du secondaire (10e à 12e année) demeurent celles obtenues en date du 13 mars. Toutefois, les élèves auront l’occasion de les améliorer, s’ils le souhaitent, grâce à des méthodes d’apprentissage à distance et à des méthodes alternatives offertes par leur division scolaire.

En ce moment, mon enfant a 40 % dans l’un de ses cours. Aura-t-il la possibilité de réussir?

Les divisions scolaires et les enseignants mettront en œuvre des méthodes d’apprentissage à distance et des méthodes alternatives afin de s’assurer que les élèves qui souhaitent poursuivre leur apprentissage disposent des ressources nécessaires pour le faire.

Les élèves inscrits à un cours, en date du 13 mars, et ayant été évalués par leur enseignant, recevront une note minimale de 50 %. Ceux qui souhaitent améliorer leur note auront l’occasion de le faire grâce aux méthodes d’apprentissage à distance et alternatives mises en place par leur division scolaire.

Quelles mesures sont prises pour aider les élèves qui n’ont pas accès à Internet?

Pour faciliter la participation de tous les élèves, les divisions scolaires sont encouragées à recourir à toutes les méthodes dont elles disposent permettant d’appuyer l’apprentissage supplémentaire des élèves.

Quand les parents peuvent-ils s’attendre à recevoir des directives sur la façon d’accéder aux possibilités d’apprentissage avancé?

Les divisions scolaires communiqueront avec les élèves et les familles sur les possibilités d’apprentissage supplémentaires qui s’offrent à eux.

Télécharger le document : La maladie à coronavirus (COVID-19) : Soutien d’apprentissage pour les familles et les enseignants

Guide pour les garderies

À partir du 8 juin 2020, tous les services de garde d’enfants, tels que définis dans la Loi de 2014 sur les garderies d’enfants, sont limités à un maximum de 15 enfants par espace du bâtiment.  Cela peut signifier 15 enfants par établissement ou, dans le cas de bâtiments plus grands où l’espace le permet, une reconfiguration permettant un maximum de 15 enfants par zone délimitée. Ces zones doivent être séparées pour chaque groupe au moyen d’une barrière (barrières du sol au plafond non nécessaires) empêchant les enfants, les jouets et autres objets, de passer d’une zone à l’autre.

De plus, toutes les garderies non résidentielles respectant la restriction ci-dessus, qui sont situées dans le même établissement qu’un foyer de soins de longue durée ou de soins personnels, doivent être dotées d’une entrée privée de sorte qu’il n’y ait aucun espace commun avec le foyer et aucune interaction entre les enfants et les résidants.

Le ministère de l’Éducation a proposé d’aider les garderies en matière de procédures de nettoyage et de désinfection accrues mises en place.

Des lignes directrices à l’intention des exploitants de garderies sont incluses dans la troisième phase du plan de réouverture de la Saskatchewan, lequel plan vise à rouvrir l’économie provinciale. Ces lignes directrices donnent des informations spécifiques aux exploitants de garderies.

Le 4 juin 2020, le gouvernement provincial a annoncé que toute personne travaillant actuellement ou qui retourne au travail dans le cadre des phases 1, 2 ou 3 du plan de réouverture de la Saskatchewan peut avoir accès aux services de garderie licenciée situés dans le même établissement qu’une école de la province. Ces services de garde sont tout particulièrement offerts aux travailleurs ayant besoin de services de garde d’enfants et ne disposant d’aucune autre option. 

Le ministère de l’Éducation a publié de l’information pour ces travailleurs, notamment :

  • l’admissibilité aux services de garde;
  • des listes de garderies licenciées non résidentielles disponibles;
  • la marche à suivre pour présenter une demande de services de garde.

Y a-t-il des mesures spéciales que ma garderie peut prendre pour empêcher la propagation de la maladie?

La COVID-19 est une maladie respiratoire qui se transmet de la même façon que l’influenza. Les administrateurs, les enseignants, les fournisseurs de soins, les parents et les élèves doivent prendre les mêmes précautions que pour éviter la propagation de l’influenza.

Le ministère de l’Éducation a mis au point des mesures pour réduire le risque de COVID-19 dans les garderies (en anglais seulement).

Ces mesures visent à protéger la santé et la sécurité des enfants, des familles, du personnel des garderies et de la collectivité en général pendant la période pandémie.

Adoptez de bonnes pratiques d’hygiène quand vous toussez ou éternuez (c’est-à-dire éternuer et tousser dans votre coude ou dans un mouchoir, puis jeter immédiatement le mouchoir), lavez-vous les mains fréquemment et tout de suite après avoir utilisé un mouchoir. Les personnes malades doivent rester à la maison.

Nettoyez fréquemment les surfaces dures (p. ex. jouets, comptoirs, poignées de porte) ainsi que lorsqu’elles sont visiblement souillées, avec une solution désinfectante approuvée, comme un agent blanchissant (une partie d’agent blanchissant pour 50 parties d’eau).

Il n’y a pas d’exigence particulière pour la manipulation du linge sale, comme les couvertures ou les serviettes.

Dans ma garderie, un enfant est fiévreux et a de la difficulté à respirer. Que dois-je faire?

Si vous observez des symptômes de maladie respiratoire chez un enfant (fièvre, toux, essoufflement), placez-le dans un espace séparé ou à distance des autres enfants jusqu’à ce qu’un de ses parents ou parent-substitut vienne le récupérer. Cette distance doit être au minimum d’un mètre, et idéalement de deux mètres.

Donnez-lui des mouchoirs pour qu’il puisse observer les règles d’hygiène lorsqu’il tousse ou éternue et rappelez-lui de pratiquer une bonne hygiène des mains. Après son départ, nettoyez les surfaces avec lesquelles il a été en contact en utilisant un désinfectant.

Il est important qu’un parent ou un parent-substitut vienne chercher l’enfant et que ce dernier ne prenne pas l’autobus ou tout autre transport en commun quand il présente des symptômes. Si l’enfant n’a pas d’autre choix que de prendre l’autobus, précisez au chauffeur qu’il doit faire en sorte de garder l’enfant à au moins un mètre (idéalement deux mètres) de lui et des autres passagers afin d’assurer la meilleure protection possible.

Enseignement supérieur

En réponse à la pandémie de COVID-19, de l’information s’adressant aux étudiants du postsecondaire, et mise à jour régulièrement, peut être téléchargée en PDF : Foire aux questions sur la pandémie de COVID 19 et le secteur de l’enseignement postsecondaire

Top

14. Garderies pendant la pandémie de COVID-19

Les garderies non résidentielles situées dans le même établissement qu’une école sont ouvertes aux personnes qui travaillent pendant la pandémie et à celles qui feront partie de la phase 1 de retour au travail et de la phase 2 du plan de réouverture de la Saskatchewan. Pour les renseignements en anglais, consulter Child Care During the COVID-19 Pandemic.

Top

15. Sites d’évaluation et de traitement

Informez-vous davantage sur l’évaluation et le traitement de cas confirmés de personnes atteintes de COVID-19 et de celles qui en présentent les symptômes.

Consulter Assessment and Treatment Sites pour les plus amples renseignements (en anglais).

Top

16. Réponse du système de santé à la pandémie

Information sur la préparation et la planification du système de santé.

Consulter Health System Pandemic Response pour les plus amples renseignements (en anglais).

Top

17. Renseignements pour les entreprises et les travailleurs

Trouvez les mesures de soutien pour les entreprises et les travailleurs. Pour en savoir plus sur les soutiens disponibles pour les entreprises et les travailleurs, ou pour plus de clarté concernant les services commerciaux autorisés, envoyez un courriel à supportforbusiness@gov.sk.ca.

Pour les renseignements en anglais, consulter Information for Businesses and Workers.

Consulter le Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 (en français).

Programme de soutien d'urgence aux petites entreprises de la Saskatchewan

Depuis le 13 avril, les petites entreprises peuvent faire une demande au programme Saskatchewan Small Business Emergency Payment, qui vise à aider les petites et moyennes entreprises touchées par les ordonnances de santé publique liées au COVID-19.

  • Le Saskatchewan Small Business Emergency Payment offre une subvention unique aux petites et moyennes entreprises directement touchées par les ordonnances gouvernementales de santé publique relatives au COVID-19.
  • Les subventions versées seront basées sur 15 % du chiffre d'affaires mensuel de l’entreprise, jusqu'à un maximum de 5 000 $

Pour en savoir plus et faire une demande, consulter Saskatchewan Small Business Emergency Payment Program (en anglais).

Top

18. Information pour les fournisseurs de soins

Information s’adressant à tous les fournisseurs de soins et à tous les bénévoles, et portant sur l’équipement de protection personnelle, les possibilités d’emplois temporaires et de bénévolat relatifs à la pandémie de COVID-19, les soins virtuels, la résilience en milieu de travail, les garderies et plus encore.

Pour les renseignements en anglais, consulter Information for Health Care Providers.

Top

19. Comment faire face à l’auto-isolement

Ce document a été conçu et diffusé par l’Autorité de la santé de la Saskatchewan.

Vous voilà à la maison pour quelques semaines, seul ou avec votre entourage. Alors, que faire?

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réaction. Il est normal de se sentir anxieux, triste, craintif, irrité ou content de la situation, et de passer d’une émotion à l’autre à divers moments de la journée. Parlez-en à des personnes en qui vous avez confiance.

Ne vous laissez pas envahir d’idées noires. Il est facile de considérer ses impressions et inquiétudes comme des vérités, alors que bien souvent elles n’en sont pas. Si vos pensées vous causent de l’angoisse, voyez plutôt les choses sous cet angle : Qu’est-ce qui permet de dire que tout cela est absolument vrai? Est-ce que je tiendrais un tel raisonnement à un ami? Qu’est-ce que cela apporte de bon?

En fait, la majeure partie de ce que vous faites dépend de vous.

  • Établissez et maintenez un horaire.
  • Levez-vous le matin, prenez une douche, habillez-vous, mangez quelque chose, puis faites votre lit. Le quotidien consiste en ce que l’on veut bien en faire.
  • Prenez l’air et le soleil. Pour chacun, cela peut se faire de façons différentes : grignoter quelques tartines sur son perron, jouer à la balle au jardin avec son chien, s’asseoir à son balcon ou boire une tasse de thé à sa fenêtre entr’ouverte. Si vous le pouvez, faites un peu d’exercice.
  • Évitez les nouvelles négatives, inquiétantes ou alarmistes ainsi que les médias sociaux. Il est bon, de temps en temps, de savoir ce qui se passe autour de nous, mais sans y consacrer toute la journée.
  • Mangez sainement en évitant alcool et drogues pour faire face à la situation.
  • Demandez ou apportez de l’aide aux autres par textes, appels téléphoniques, courriels, Facebook, Instagram ou Snapchat. On peut rejoindre, en ligne, des groupes de soutien, des organismes religieux et des groupes d’intérêts (excellente occasion d’apprendre à jouer de la guitare qui traîne au sous-sol).
  • Occupez-vous! Que vous soyez seul ou preniez soin de quelqu’un ou de vos enfants; donnez-vous chaque jour pour but d’accomplir deux tâches (p. ex. : laver les vitres, mettre de l’ordre dans vos photos numériques ou nettoyer derrière la cuisinière), ainsi que deux activités plus agréables (yoga en ligne, vidéos de chats drôles, jeux de société, lecture, musique ou bain relaxant).
  • Si vous travaillez de chez vous, faites-le à des heures régulières et en veillant à l’ergonomie de votre environnement.
  • Couchez-vous aussi à des heures régulières et évitez la tentation de regarder « la prochaine émission » ou de rester « quelques minutes de plus » en ligne. 
  • Cependant, si tout vous devient insupportable, appelez votre médecin de famille, composez le 811 ou composez votre numéro local d’intervention d’urgence que vous trouverez sur le site sk.211.ca.

En bref, prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent. Évitez, autant que possible, les nouvelles et les médias sociaux. Ne laissez pas les gens dramatiser les choses autour de vous et suivez, bien sûr, les directives et meilleures pratiques en matière d’hygiène.

Liens utiles :

Psychology Today: Creating Healthy Habits in Quarantine: Part 1
WHO: Helping children cope with stress during the 2019-nCoV outbreak
OMS : Aider les enfants à faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus (COVID-19)
OMS : Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVID-19
ADAA: COVID-19 Lockdown Guide: How to Manage Anxiety and Isolation During Quarantine

Top

21. Personnes-ressources

Sachez avec qui communiquer pour obtenir plus d’information. 

Appelez Info-Santé au 811 si vous avez récemment voyagé et que vous présentez des symptômes respiratoires ou de type grippal.

Les demandes de renseignements du public peuvent être acheminées à COVID19@health.gov.sk.ca

Pour en savoir plus sur les soutiens disponibles pour les entreprises et les travailleurs, ou pour plus de clarté concernant les services commerciaux autorisés, envoyez un courriel à supportforbusiness@gov.sk.ca ou consulter Information for Businesses and Workers (en anglais).

 

Pour les renseignements en anglais, consulter Contact.

We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve