Effective Friday, September 17, a province-wide mandatory masking order will be implemented for all indoor public spaces. 

Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan's website have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow box in the right or left rail that resembles the link below. The home page for French-language content on this site can be found at:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

Software-based translations do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language. The Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

Industrie de la restauration et des services d’alimentation

En Saskatchewan, la loi intitulée The Saskatchewan Employment Act s’applique à la plupart des employeurs et des employés du secteur de la restauration et des services d’alimentation, peu importe le nombre d’heures travaillées. La loi couvre les employés à temps plein, à temps partiel, temporaires, saisonniers et occasionnels, ainsi que les salariés et les gestionnaires.

Les entreprises qui emploient uniquement des membres de la famille sont exemptes des normes d’emploi. Toutefois, si une personne hors de la famille est embauchée, les normes d’emploi s’appliquent à cet employé ainsi qu’à tous les membres de la famille employés. Pour de plus amples renseignements au sujet de qui n’est pas couvert par la Loi, voir la section intitulée Qui n’est pas protégé par la partie II de la loi The Saskatchewan Employment Act.

La Saskatchewan Employment Act établit des normes pour le secteur de la vente au détail dans les domaines suivants :

  • Heures supplémentaires;
  • Modalités de rémunération;
  • Congés annuels;
  • Jours fériés;
  • Salaire minimum et indemnité minimale de rappel;
  • Congés et absences;
  • Pauses-repas;
  • Cessations d’emploi et mises à pied des employés;
  • Horaires de travail et congés autorisés;
  • Absence en cas de maladie ou de blessure.

Pour de plus amples renseignements sur des normes d’emploi particulières, veuillez consulter la page Web Normes d’emploi.

Dispositions particulières

Âge minimum d’admission à l’emploi

En Saskatchewan, l’âge minimum d’admission à l’emploi est de 16 ans. Les jeunes de 14 et 15 ans peuvent travailler à condition d’obtenir les deux documents suivants :

Les jeunes de 14 et 15 ans n’ont pas le droit de travailler :

  • plus de 16 heures par semaine pendant une session scolaire;
  • après 22 h la veille d’un jour de classe;
  • avant le début des classes durant une journée d’école.

Ces restrictions sont valables pour toutes les semaines d’une session scolaire. La limite du nombre d’heures de travail par semaine ne s’applique pas lors de vacances d’été ou de longs congés scolaires.

Indemnité minimale de rappel au travail

La plupart des employés ont droit à un paiement minimum (indemnité minimale de rappel au travail) chaque fois qu’ils sont appelés à travailler (ne s’applique pas s’il s’agit d’heures supplémentaires). Dans un tel cas, le versement d’une indemnité minimale de rappel au travail est obligatoire même s’il s’avère qu’il n’y a pas de travail pour eux cette journée-là. Les employés doivent recevoir une rémunération minimale de trois heures à leur taux horaire normal. Si en effet l’employé travaille, mais moins de trois heures, l’employeur doit tout de même lui verser la rémunération pour trois heures de travail à son taux horaire normal. 

Certains employés doivent être payés à leur taux horaire normal pour au moins une heure chaque fois que leur employeur les rappelle au travail. Par exemple, cette règle d’une heure s’applique aux élèves de la 12e année ou d’un niveau inférieur qui travaillent en période scolaire. La règle relative à l’indemnité minimale de rappel (trois heures) s’applique à ces élèves s’ils travaillent pendant les congés scolaires et les vacances.

Quarts fractionnés

Dans l’industrie de la restauration et des services d’alimentation, seulement deux quarts de travail sont permis chaque jour, et ce, au cours d’une période de 12 heures. Si le premier quart commence à 7 h, le deuxième quart doit se terminer au plus tard à 19 h.

Pauses

Il revient à l’employeur de déterminer s’il accordera des pauses-santé (pauses-café) et autres périodes de repos. Lorsqu’elles sont accordées, elles doivent être rémunérées.  

La plupart des employés qui travaillent six heures ou plus ont droit à une pause-repas non rémunérée d’au moins 30 minutes au cours des cinq premières heures consécutives de travail. L’employeur n’est pas normalement tenu de rémunérer les employés pour les pauses-repas, à moins qu’ils doivent travailler ou être à la disposition de l’employeur pour travailler pendant une pause-repas.

Un serveur en pause-repas qui doit servir les clients est à la disposition de l’employeur et doit donc être rémunéré.

Transport à domicile

Les employeurs dans l’industrie de la restauration et des services d’alimentation doivent offrir aux employés, dont le travail se termine entre minuit et demi (0 h 30) et 7 h, un transport gratuit jusqu’à leur domicile.

Uniformes

Les employeurs qui exigent de leurs employés le port d’un uniforme sont tenus de fournir, laver et réparer gratuitement ces uniformes.

Le terme « uniforme » désigne une tenue spécifique à l’entreprise, notamment une chemise polo, une veste ou un chapeau sur lequel figure le logo ou le nom de l’entreprise ou de l’organisme.

Des vêtements ordinaires qu’un employé doit porter au travail tels qu’une jupe ou un pantalon foncé, une chemise ou un chemisier blanc sans nom ou logo de l’entreprise ne sont pas considérés comme un uniforme et l’employeur n’est pas tenu de les payer ni de les prendre en charge.

We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve