Effective Friday, September 17, a province-wide mandatory masking order will be implemented for all indoor public spaces. 

Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan's website have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow box in the right or left rail that resembles the link below. The home page for French-language content on this site can be found at:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

Software-based translations do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language. The Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

Effets du cannabis sur votre santé

Le cannabis (marijuana, « pot », « weed ») provient d’une plante appelée Cannabis sativa. Une fois récoltées, les feuilles et les fleurs peuvent être séchées et utilisées directement, ou encore être transformées en huiles, en cires et en d’autres produits aux fins de consommation.

Le cannabis contient de nombreux composés chimiques. Deux d'entre eux reçoivent beaucoup d’attention : le THC (delta 9-transtétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol). Le THC est l’élément qui donne la sensation d’euphorie (l’état « high ») tandis que le CBD est utilisé pour ses propriétés analgésiques (antidouleur); il ne donne pas cette sensation de « high ».

Le cannabis à des fins non médicales sera légalisé au Canada à compter de juillet 2018. Cependant, « légal » ne signifie pas nécessairement « sécuritaire ». La consommation de cannabis peut entraîner des effets à court et à long terme sur la santé.

Top

1. Effets à court terme sur la santé

Le cannabis a des effets distincts sur chaque personne. Après avoir consommé du cannabis, la personne peut constater divers effets comme les yeux rouges, de la somnolence, des problèmes de mémoire et une faim accrue (ou une fringale). Elle peut également avoir des épisodes de paranoïa et devenir nerveuse. La consommation de cannabis peut avoir des effets sur la mémoire à court terme et sur la capacité de concentration. Elle peut également se traduire par l’augmentation du rythme cardiaque et des baisses de pression artérielle.

De même, le cannabis peut ralentir le temps de réaction et nuire à la capacité d’attention. Lorsque vous consommez du cannabis, il vous faut éviter de conduire – autrement, il s’agira d’un cas de conduite avec facultés affaiblies et vous pourriez faire l’objet d’accusations. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez consulter la section « Le cannabis au volant ».

Ressources supplémentaires :

Top

2. Effets à long terme sur la santé

Lorsque le cannabis est fumé, cela peut causer des problèmes touchant le système immunitaire, les poumons et les voies respiratoires.

Voici certains des effets à long terme sur la santé :

  • toux;
  • respiration sifflante;
  • essoufflement après un effort physique;
  • gêne respiratoire;
  • bronchite sévère et récurrente.

La consommation fréquente de cannabis (au moins une fois par semaine sur plusieurs mois ou années) peut avoir des effets néfastes sur la mémoire de même que sur la capacité d’attention, d’apprentissage et de résolution de problèmes. En outre, la consommation élevée et fréquente de cannabis peut augmenter les risques de dépression et d’anxiété.

Ressources supplémentaires :

Top

3. Effets sur la santé des jeunes et le développement du cerveau

L'adolescence est une période cruciale pour le développement du cerveau. Le cerveau n'est pas entièrement développé avant l’âge de 25 ans environ. La consommation de cannabis peut avoir une incidence sur la façon dont le cerveau se forme et grandit; le cerveau pourrait alors devoir déployer de plus grands efforts pour réagir à une situation donnée.

Des études ont démontré que l'usage excessif de cannabis au cours de l'adolescence peut modifier de façon permanente la chimie du cerveau, ce qui peut avoir une incidence sur la manière dont les jeunes apprennent, se comportent, agissent et réagissent.

Ressources supplémentaires :

Pour les jeunes :

Pour les parents:

Top

4. Effet sur la santé des femmes enceintes ou qui allaitent

La consommation de cannabis durant la grossesse peut exposer le bébé à des risques. Selon ce que l’on sait, aucune quantité de cannabis n’est sécuritaire pendant la grossesse et la période d’allaitement.

Les toxines présentes dans le cannabis sont transportées par le sang de la mère vers son fœtus durant la grossesse, puis dans le lait maternel après la naissance. Le cannabis est une substance liposoluble, ce qui signifie que ses composés chimiques se retrouvent dans le lait maternel et peuvent être transmis au bébé lors de l’allaitement. La consommation élevée de cannabis pendant la grossesse peut également donner lieu à une réduction du poids de naissance du bébé.

Certaines recherches donnent à penser qu’il existe un lien entre la consommation de cannabis par la mère durant la grossesse et des problèmes chez l’enfant comme des difficultés d’apprentissage, de l’hyperactivité ainsi que des difficultés d’inattention et de prise de bonnes décisions.

Il peut y avoir des effets à long terme sur les enfants et les adolescents, notamment :

  • affaiblissement de :
    • la mémoire;
    • la capacité d’attention;
    • la capacité de raisonnement;
    • la capacité de résolution de problèmes;
  • comportement hyperactif.

Ressources supplémentaires :

Top

5. Effets sur la santé mentale

La consommation fréquente de cannabis a été associée à un risque accru de suicide, de dépression et de troubles anxieux.

Pour certaines personnes, la consommation de cannabis peut accroître le risque de souffrir d’un problème de santé mentale plus sévère. Une personne peut être exposée à un risque accru si elle :

  • commence à consommer du cannabis à un jeune âge;
  • consomme du cannabis fréquemment (quotidiennement ou presque quotidiennement);
  • a des antécédents personnels ou familiaux de psychose ou de schizophrénie.

Ressources supplémentaires :

Top

6. Dépendance

Contrairement à la croyance populaire, une personne peut bel et bien devenir dépendante du cannabis. Les personnes qui consomment du cannabis s’exposent à un risque de trouble lié à l’usage de cette substance. Cela peut parfois mener à une dépendance physique, particulièrement s’il s’agit d’une consommation continue, fréquente et importante de cannabis.

Des recherches ont démontré que la présence de THC dans le cannabis entraîne une augmentation du niveau de dopamine (agent chimique euphorisant) dans le cerveau, ce qui incite les gens à continuer d’en consommer.

Si une personne se sent bien lorsqu’elle consomme du cannabis, elle voudra reproduire cette sensation. C’est pourquoi il est important d’être en mesure de générer ces sentiments positifs autrement que par la consommation de drogues.

Les problèmes de dépendance peuvent survenir à tous âges; cependant, les jeunes sont principalement vulnérables, étant donné que leur cerveau est encore en développement.

Si vous ou une personne que vous connaissez souffrez d’un problème de dépendance au cannabis, appelez la ligne Info Santé, au 811, et demandez de l’aide. N’oubliez pas que vous pouvez toujours obtenir de l’aide et qu’il y a moyen de traiter une dépendance.

Ressources supplémentaires :

Top

7. Fumée secondaire du cannabis

Toute fumée est nocive. En fait, des études montrent que la fumée du cannabis contient bon nombre de substances dangereuses qui se trouvent dans la fumée du tabac. Fumer du cannabis, comme fumer la cigarette, peut endommager vos poumons et causer des symptômes semblables à ceux de la bronchite, une toux et une respiration sifflante qui peuvent, par exemple, nuire à la performance sportive. Quoique les effets de la fumée secondaire du tabac sont bien connus, il faut poursuivre plus de recherches pour mieux comprendre ceux de la fumée secondaire du cannabis sur la santé.

Top

8. Risques associés à l’usage de cannabis lors de la prise de médicaments

L’usage de cannabis ou de marijuana aux fins médicales lors de la prise de médicaments peut être dangereux. Lorsque vous consulterez votre fournisseur de soins de santé, faites-lui part, le cas échéant, de votre consommation de cannabis ainsi que de la prise de tout médicament (d’ordonnance ou en vente libre), supplément ou produit à base d’herbes médicinales. Cela peut comprendre :

  • tout médicament qui cause de la somnolence (somnifères, tranquillisants, certains médicaments antidouleur, certains médicaments contre les allergies ou le rhume, ou des médicaments antiépileptiques);
  • les médicaments antirétroviraux utilisés comme traitement contre le VIH/sida, les antidépresseurs, les inhibiteurs d’acidité gastrique, certains antibiotiques et médicaments antifongiques, certains médicaments pour le cœur et le millepertuis.

Pour en savoir davantage, discutez avec votre pharmacien ou votre fournisseur de soins de santé, ou visitez le site de Santé Canada - Cannabis à des fins médicales.

Top

9. Cannabis à des fins médicales

La marijuana à des fins médicales a été légalisée au Canada en 2016. Pour en savoir davantage, rendez-vous sur le site de Santé Canada - Cannabis à des fins médicales.

Il convient de noter que la conduite sous l’influence de la marijuana à des fins médicales est considérée comme un cas de conduite avec facultés affaiblies. Cette pratique n’est pas sécuritaire pour le conducteur, ni pour les passagers et les autres personnes sur la route. Elle peut également entraîner des conséquences juridiques, comme une mise en accusation.

We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve