Effective July 11, 2021, Saskatchewan entered Step Three of the Re-Opening Roadmap and the public health order relative to COVID-19 was lifted. All restrictions related to the public health order were removed as of that date.

Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan's website have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow box in the right or left rail that resembles the link below. The home page for French-language content on this site can be found at:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

Software-based translations do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language. The Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

Highway Hotline

Le personnel extrêmement compétent du système

Brayden Park from Highway Hotline in front of computer

Chaque année, des millions de personnes ont recours au service Highway Hotline (ligne d’assistance automatisée du système routier). Ce service est la dernière mesure sécuritaire avant de prendre la route pour se rendre au chalet, chez les parents pour l’Action de grâce ou à un match à domicile des Roughriders.

Mais comment ces renseignements sont-ils obtenus et mis à jour? Est ce de la magie?

La réponse est simple : non, ce n’est pas de la magie. Toutefois, des personnes particulièrement efficaces dans ce travail, comme Brayden Park, travaillent en coulisses. M. Park est au service du ministère de la Voirie et de l’Infrastructure depuis quatre ans. Il reconnaît que c’est l’équipe dévouée du service Highway Hotline qui l’incite à demeurer au Ministère. Avec ses collègues, il est chargé de mettre les renseignements à jour régulièrement tout au long de son quart de travail de 12 heures bien rempli. « Nous avons la chance de compter dans notre équipe des personnes qui ont un niveau élevé de responsabilisation et de résilience, étant donné que notre service est disponible tous les jours, 24 heures sur 24 », affirme M. Park.

Le personnel du service Highway Hotline tient à jour les renseignements sur les conditions routières, surveille les dangers et alerte les médias en cas de prévisions météorologiques défavorables. Ils assurent également la coordination avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à la suite d’un accident.

Les hommes et les femmes qui travaillent sur le terrain apportent eux aussi une précieuse contribution au service d’assistance. Ils transmettent, aux employés du service, des renseignements sur les conditions routières, les accidents et les dangers de la route. Comme ces employés sont tous basés à Regina, les conducteurs d’équipement, les superviseurs et les gestionnaires des opérations de district du Ministère qui leur communiquent des renseignements par téléphone sont indispensables au bon fonctionnement du service. C’est grâce à ces appels et à ces courriels que les renseignements utiles aux usagers de la route sont tenus constamment à jour.

Brayden Park from Highway Hotline on the phone
Brayden répond à un appel du personnel sur le terrain en vue
de mettre à jour l’information du service d’assistance.

Comme il compte sur la collaboration de nombreuses personnes aux quatre coins de la province, chaque fois que Brayden reçoit un appel, il établit un lien avec un autre conducteur d’équipement, superviseur ou agent de la GRC. « Que je me rende à Radisson, à La Loche ou à Swift Current, je connais des personnes dans ces localités qui souhaitent me rencontrer », explique-t-il. « On peut donc dire que notre famille au service Highway Hotline est répartie dans toute la province. »

Les employés de la ligne d’assistance font ce travail, car ils ont à cœur de tenir tous les usagers informés et d’assurer leur sécurité.

Brayden Park reçoit en moyenne une centaine de demandes de renseignements par jour. Lors d’une journée très chargée, l’équipe composée de deux employés en reçoit plus de 350.

« Il faut être très concentré, car on reçoit un appel environ toutes les 40 secondes. Il faut donc s’assurer d’indiquer qu’on a reçu un appel et de mettre le système à jour en conséquence. Si l’une de ces tâches est exécutée inadéquatement, des problèmes peuvent se produire. »

Qu’arrive-t-il lorsque la tempête est passée ou que l’incident est terminé?

« On ressent une sorte de soulagement, car c’est un moment où l’on peut se ressaisir, laisser retomber l’adrénaline qui monte lorsqu’on doit gérer plusieurs choses en même temps. C’est presque bizarre, parce que nous y sommes tellement habitués. Cela semble presque naturel de décrocher le téléphone si rapidement, de répondre à l’appel, de noter mes indications, de les mettre en ligne et de passer à l’étape suivante. »

Brayden Park a acquis de nombreuses compétences dans le cadre de son travail au service d’assistance, la plus remarquable étant sans doute sa connaissance encyclopédique du réseau routier de la Saskatchewan.

« La carte de la province est pour ainsi dire gravée dans mon cerveau. Je sais où se situe chaque tronçon de route. Quand quelqu’un me demande où se trouve tel ou tel point, je le vois déjà dans ma tête », ajoute-t-il.

En plus du travail manuel que représente la mise à jour des renseignements du service d’assistance, de nombreuses technologies entrent en jeu. Auparavant, si M. Park recevait un appel concernant un tronçon d’autoroute précis, il lui aurait fallu feuilleter un livre de cartes routières pour le repérer. Aujourd’hui, dans la salle du service d’assistance, il y a des téléviseurs qui diffusent en continu les images de caméras installées dans toute la province. Cela permet de gagner du temps et de réduire le stress du personnel.

Cette technologie permet aux employés de voir ce qui se passe sur le terrain en temps réel, sans avoir à s’y rendre en personne.

« Cette technologie facilite grandement la mise à jour des renseignements. Elle permet également de s’assurer que l’information circule sans interruption. »

Highway Hotline tv screens
Un mur de moniteurs diffusant des images en direct des caméras
aide le personnel du service d’assistance à détecter en temps réel
des problèmes sur les routes.

Par exemple, des caméras installées le long de la route de contournement de Regina permettent au personnel du service d’assistance de surveiller les activités et conditions routières. Ces caméras détectent le débit routier et la vitesse moyenne des véhicules sur la route de contournement toutes les cinq minutes.

« Lorsque la vitesse moyenne ralentit, le système nous envoie une alerte pour que nous puissions vérifier la situation et voir s’il y a un problème. Ensuite, s’il y a un accident, une défectuosité des feux de circulation ou des débris sur la route, nous pourrons générer un avertissement sur la route de contournement. »

Le plus important pour le service Highway Hotline est de veiller à ce que les mises à jour soient précises et effectuées en temps opportun. Ceci est réalisé grâce au personnel du service, aux employés du Ministère sur le terrain et à la technologie, en collaboration.

Bien entendu, le Ministère cherche toujours à améliorer la rapidité de diffusion et l’exactitude de l’information. Tout récemment, un projet pilote de localisation automatique des véhicules a été mis en place sur certains chasse-neige du parc du Ministère. Si ce projet pilote est concluant, il permettra au personnel du Ministère de suivre en direct les déplacements des chasse-neige dans toute la province. Le Ministère envisage également l’installation d’autres caméras afin de mieux informer le public.

« Si nous prenons des mesures préventives pour inciter les gens à faire preuve de prudence, nous aurons de moins en moins recours à nos services de sécurité publique », estime M. Park.

« Nous sommes ici pour servir la population et nous assurer que chacun rentre chez soi en toute sécurité. »

Informez-vous avant de prendre la route. Consultez le site du service d’assistance Highway Hotline.

We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve