With the recent 2017-18 Budget announcement, programs and services affected will be updated shortly. Posted March 22, 2017

Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan`s web site have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow text box that resembles the link below and can be found in the right hand rail of the page. The home page for French-language content on this site can be found here:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

The results of software-based translation do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos, and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

Direction des affaires francophones


La Direction des affaires francophones (DAF) sert de liaison entre le gouvernement provincial et la population d'expression française dans la province. Nous appuyons tous les ministères et les organismes du gouvernement provincial qui cherchent à offrir des services en français et à les améliorer.

La Direction des affaires francophones est aussi responsable du Centre de services en langue française Bonjour!. Le Centre Bonjour! est un service d’information générale et de référence sur les programmes et services offerts par le gouvernement de la Saskatchewan.

Top

1. Services en français au gouvernement

Le gouvernement de la Saskatchewan offre des services en langue française dans des domaines tels que l'éducation, l'emploi, la justice et l'immigration. Trouvez les services disponibles en français en contactant le Centre de services en langue française Bonjour! ou en visitant le site Bonjour!

Le Centre sert de « guichet unique » afin que le public puisse accéder en français aux services et aux programmes du gouvernement de la Saskatchewan.  Le Centre donne priorité à la prestation de services en ligne et par téléphone pour assurer des services provinciaux dans toutes les communautés francophones de la province.

Pour contacter le Centre Bonjour!:

Par téléphone: 1-888-345-0850
Par courriel: bonjour@gov.sk.ca

Bonjour! Services en francais du gouvernement de la Saskatchewan
Top

2. Politique de services en langue française

En 2003, la Saskatchewan a adopté une politique de services en langue française qui s'applique à tous les ministères provinciaux, sociétés d'État et organismes gouvernementaux.

En vertu de cette politique, la Saskatchewan met sur pied des services en français dans des domaines prioritaires en consultant de près la communauté francophone afin d'appuyer son développement et sa vitalité.

Cette politique s’applique au gouvernement, aux ministères, aux sociétés d’État et à autres organismes gouvernementaux de la province.

La politique contient trois buts:

Communication

  • Que la correspondance avec des personnes ou des groupes s’effectue dans la langue officielle préférée par le client.
  • Que les documents d’information et les formulaires, y compris les pièces d’identité et les certificats, fournis par écrit et par voie électronique et destinés au grand public, soient disponibles en format bilingue, lorsque c’est approprié.
  • Que les enseignes et les avis au public soient affichés dans les deux langues officielles, lorsque c’est approprié.
  • Que les campagnes d’information publique tenues en anglais soient également tenues en français lorsque c’est approprié.

Développement et prestation de services

  • Que la désignation de postes bilingues soit considérée comme un moyen de fournir plus efficacement des services en langue française.
  • Que l’inclusion d’un volet de services en français soit envisagée quand de nouveaux programmes et services sont développés au sein du gouvernement de la Saskatchewan.
  • Que l’approche «d’offre active» soit utilisée quand des services sont offerts en français.

Consultation

  • Que les nominations aux conseils, commissions, agences et autres organismes provinciaux prennent en considération une représentation de la communauté francophone lorsque les discussions touchent les secteurs qui ont des impacts directs sur le développement de cette communauté. 
  • Que le Comité consultatif en matières d'affaires francophones soit chargé d’orienter et de surveiller la mise en oeuvre de cette politique.



Top

3. Comité consultatif en matière d'affaires francophones

En 2009, le gouvernement a annoncé la nomination de huit membres au Comité consultatif sur les affaires francophones. Le mandat du Comité a été récemment prolongé jusqu'en 2019.

Ce Comité travaille avec des représentants de diverses communautés francophones et de ministères provinciaux, en vue de conseiller le gouvernement et d'aider à la mise en œuvre de la Politique de services en langue française de la Saskatchewan afin d'améliorer l'accès aux services en français.

Objectif

Conseiller le secrétaire provincial dans son rôle de ministre responsable des Affaires francophones, en procédant à l’examen et à l’analyse des programmes et des politiques visant la mise en œuvre de la Politique de services en langue française de la Saskatchewan.

Durée du mandat du comité

Le comité consultatif en matière d’affaires francophones est constitué pour une période de trois ans à partir de la date de sa création par décret. Le renouvellement de son mandat sera pris en compte après un examen approprié.

Membres, composition et processus de nomination

Le comité consultatif compte de six à huit membres :

  • Le président est nommé par le ministre responsable des Affaires francophones et est un membre votant du comité.
  • Le président de l’Assemblée communautaire fransaskoise est le seul membre d’office de ce comité.
  • Les autres membres proviennent de la société civile ou sont des représentants d’organismes d’intervenants communautaires fransaskois, du milieu des affaires, ou des experts reconnus dans certains secteurs politiques.
  • Les membres du comité sont nommés par le ministre pour une période de trois ans, à la suite d’un exercice au cours duquel il demande aux groupes d’intervenants communautaires de formuler des recommandations.
  • Le comité s’assure d’établir un équilibre entre les secteurs, entre le nombre d’hommes et de femmes, et pour ce qui est de la représentation régionale.

    Autorité et lien hiérarchique

    Le président du comité consultatif est nommé pour un mandat de trois ans; il relève directement du secrétaire provincial. Les membres du comité sont nommés pour un mandat de trois ans.

    Avec le soutien administratif de la Direction des affaires francophones, le président veille à ce que le procès-verbal de chaque réunion soit produit dans les deux langues officielles et à ce que ce document ainsi que les recommandations formulées par le comité soient communiqués au ministre dans les 14 jours ouvrables suivant la réunion.

    Activités

    • Établir un dialogue avec les groupes d’intervenants francophones afin de discuter de questions pertinentes, des besoins de la communauté et des services gouvernementaux existants.
    • Établir un dialogue avec les ministères, les sociétés d’État et les organismes gouvernementaux pertinents afin d’obtenir des conseils sur des enjeux importants et de discuter des activités relatives aux services de langue française.
    • Sur recommandation du secrétaire provincial, mener des consultations, effectuer des recherches et des analyses relativement aux options politiques qui existent pour régler des problèmes particuliers.
    • Avec l’appui de la Direction des affaires francophones (DAF), procéder à l’évaluation de la Politique de services en langue française en vigueur et recommander les modifications pertinentes, au besoin.
    • Conseiller le gouvernement de la Saskatchewan relativement à la mise en œuvre de sa Politique de services en langue française, au moyen des recommandations adressées au secrétaire provincial.

    Fréquence des réunions

    Les membres du comité consultatif se réunissent à la demande du ministre ou du président, et ce, au moins trois fois par année civile. Des réunions extraordinaires peuvent être convoquées à la demande du ministre ou du président.

    Rémunération des membres

    Les membres du comité consultatif sont rémunérés selon les taux applicables établis par le Conseil du Trésor pour ce qui est des honoraires, des indemnités quotidiennes et des frais de déplacement.

    Soutien administratif

    La Direction des affaires francophones, qui relève du Bureau du secrétaire provincial, fournit le soutien administratif nécessaire aux activités du comité ainsi qu’à tout projet additionnel, à la demande du ministre. La Direction des affaires francophones assure aussi des services de traduction simultanée à l’intention du comité, au besoin.

     

    Membres du Comité

    Michel Dubé, Prince Albert

    Originaire de Duck Lake, en Saskatchewan, monsieur Dubé œuvre dans la communauté fransaskoise depuis longtemps, particulièrement dans les secteurs de l’éducation et du développement communautaire. Il a été membre élu de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) de 1999 à 2010. Tout d’abord élu député communautaire représentant le district de Prince Albert, il a ensuite été président de l’ACF de 2006 à 2010. M. Dubé est actuellement président de la Société canadienne-française de Prince Albert.

    Monsieur Dubé a déjà été journaliste, expert-conseil ainsi qu’entrepreneur. Il a été propriétaire de plusieurs entreprises entre autres d’une ferme maraîchère et d’une pourvoirie de pêche. Il est maintenant propriétaire d’un petit magasin de produits locaux et exploite une ferme de bisons au nord de Prince Albert.

    Élizabeth Perreault, Bellevue

    Élizabeth Perreault et son mari sont propriétaires exploitants d’une ferme près de Bellevue. Mme Perreault a fait du bénévolat au sein de nombreux organismes dans sa communauté, dont l’association francophone locale et l’école francophone de sa région. Elle représente la région scolaire de l’école St-Isidore (Bellevue) au Conseil scolaire fransaskois depuis 2008.

    Joanne Perreault, Hoey

    Madame Joanne Perreault a œuvré pendant plus de 10 ans à l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), dont plusieurs années en tant que directrice adjointe. Œuvrant toujours dans la communauté fransaskoise, Mme Perreault vit à Hoey où elle travaille à son propre compte, en offrant des services de consultation et de coordination.

    Jean de Dieu Ndayahundwa, Regina

    Originaire du Burundi, Jean de Dieu Ndayahundwa a vécu en Belgique où il a fait des études de maîtrise en Économie internationale et du développement à l’Université de Namur, avant de venir s’établir en Saskatchewan en 2009. Dès son arrivée en Saskatchewan, monsieur Ndayahundwa s’est beaucoup investi dans la communauté francophone de Regina, tout particulièrement en tant que gestionnaire de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR) pendant plus de quatre ans. Grâce à sa participation et son engagement bénévole dans la communauté francophone de Regina, il a reçu en 2016 un certificat de reconnaissance de l’ACFR. Il est titulaire d’un Certificat de gestion des organismes à but non lucratif. Il travaille actuellement au Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CECS) à Regina.

    Roger Gauthier, Saskatoon

    En Saskatchewan depuis quarante ans, monsieur Gauthier s’est engagé activement dans la communauté fransaskoise en tant que professionnel, mais aussi en tant que bénévole, et ce, à l’échelle locale, provinciale et nationale, dans de multiples secteurs d’activités : communication, économie, développement communautaire, développement culturel et artistique, éducation, engagement parental et petite enfance. Au cours des sept dernières années, cet engagement s’est plus particulièrement concentré sur la question de l’amélioration de l’accès aux services de santé en français, grâce à son rôle au sein du Réseau Santé en français.

    Étienne Gravel, Saskatoon

    Originaire du Québec, monsieur Gravel travaille et vit depuis cinq ans dans la communauté fransaskoise. L’expérience riche et variée qu’il y a acquise lui a permis, notamment, de prendre connaissance des réalités rurales et urbaines de la fransaskoisie. Après avoir passé ses premières années auprès des concitoyens et concitoyennes de langue française, à Gravelbourg, en tant qu’animateur culturel au Conseil des écoles fransaskoises, et bénévole au sein de l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG), il travaille maintenant à Saskatoon auprès de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF) comme gestionnaire de la programmation.

    Janice Murphy, Regina

    Résidante de la Saskatchewan depuis presque vingt ans, Janice a d’abord travaillé au Collège Mathieu offrant, entre autres, des formations en informatique aux femmes francophones de la province. Elle a œuvré en tant que bénévole auprès de diverses associations fransaskoises, notamment la Fédération provinciale des Fransaskoises (FPF), l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG) et l’Association canadienne-française de Regina. Elle a fondé une famille avec son conjoint originaire de la Côte d’Ivoire, ce qui lui a permis de connaître l’éducation française de la garderie à la 12e année, ainsi que de mieux comprendre les défis et les succès des nouveaux arrivants de langue française. Elle travaille actuellement comme partenaire principale aux ressources humaines à la société d’État Financement agricole Canada (FAC).

    Françoise Sigur-Cloutier, Regina

    Originaire de la France et établie en Saskatchewan depuis plus de vingt ans, madame Sigur-Cloutier a œuvré dans le milieu communautaire francophone, tant sur la scène provinciale que nationale. Ayant terminé des études postsecondaires en philosophie et en éducation, Mme Sigur-Cloutier a également étudié dans le domaine de l’administration. Elle a travaillé à titre de directrice des communications à Radio-Canada. Elle y travaille encore actuellement à titre de consultante. Mme Sigur-Cloutier est présidente de l’Assemblée communautaire fransaskoise.


    Top

    5. Les Fransaskois

    En 2005, le gouvernement de la Saskatchewan a adopté le drapeau fransaskois comme emblème provincial pour reconnaître le français en tant que langue officielle du Canada et mettre en valeur le patrimoine des francophones et leur contribution importante à la province. 

    Le drapeau de forme rectangulaire présente un fond doré évoquant les champs de blé qui représentent le métier principal des premiers pionniers francophones en Saskatchewan.

    La croix, qui représente le rôle de l’Église catholique dans l’histoire et la culture fransaskoises, est verte, pour rappeler la couleur des forêts du Nord; la fleur de lys rouge symbolise « la Francophonie », nom utilisé à l’international pour désigner les peuples d’expression française.

    Top

    6. Ententes Canada-Saskatchewan

    La Direction des affaires francophones est chargée, avec le ministère fédéral du Patrimoine canadien, de la gestion des Ententes Canada-Saskatchewan.

    Par cette entente, la Saskatchewan partage avec le gouvernement fédéral, les coûts de prestation de services en français aux résidants de la province. Ces services comprennent, entre autres :

    • le Centre de services Bonjour!;
    • les services juridiques en français;
    • les services de garde (petite enfance).

    La Saskatchewan et le Canada signent des ententes comparables depuis 1988.

    We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve