Effective Friday, September 17, a province-wide mandatory masking order will be implemented for all indoor public spaces. 

Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan's website have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow box in the right or left rail that resembles the link below. The home page for French-language content on this site can be found at:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

Software-based translations do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language. The Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

Comment faire face à l’auto-isolement

Ce document a été conçu et diffusé par l’Autorité de la santé de la Saskatchewan.

Vous voilà à la maison pour quelques semaines, seul ou avec votre entourage. Alors, que faire?

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réaction. Il est normal de se sentir anxieux, triste, craintif, irrité ou content de la situation, et de passer d’une émotion à l’autre à divers moments de la journée. Parlez-en à des personnes en qui vous avez confiance.

Ne vous laissez pas envahir d’idées noires. Il est facile de considérer ses impressions et inquiétudes comme des vérités, alors que bien souvent elles n’en sont pas. Si vos pensées vous causent de l’angoisse, voyez plutôt les choses sous cet angle : Qu’est-ce qui permet de dire que tout cela est absolument vrai? Est-ce que je tiendrais un tel raisonnement à un ami? Qu’est-ce que cela apporte de bon?

En fait, la majeure partie de ce que vous faites dépend de vous.

  • Établissez et maintenez un horaire.
  • Levez-vous le matin, prenez une douche, habillez-vous, mangez quelque chose, puis faites votre lit. Le quotidien consiste en ce que l’on veut bien en faire.
  • Prenez l’air et le soleil. Pour chacun, cela peut se faire de façons différentes : grignoter quelques tartines sur son perron, jouer à la balle au jardin avec son chien, s’asseoir à son balcon ou boire une tasse de thé à sa fenêtre entr’ouverte. Si vous le pouvez, faites un peu d’exercice.
  • Évitez les nouvelles négatives, inquiétantes ou alarmistes ainsi que les médias sociaux. Il est bon, de temps en temps, de savoir ce qui se passe autour de nous, mais sans y consacrer toute la journée.
  • Mangez sainement en évitant alcool et drogues pour faire face à la situation.
  • Demandez ou apportez de l’aide aux autres par textes, appels téléphoniques, courriels, Facebook, Instagram ou Snapchat. On peut rejoindre, en ligne, des groupes de soutien, des organismes religieux et des groupes d’intérêts (excellente occasion d’apprendre à jouer de la guitare qui traîne au sous-sol).
  • Occupez-vous! Que vous soyez seul ou preniez soin de quelqu’un ou de vos enfants; donnez-vous chaque jour pour but d’accomplir deux tâches (p. ex. : laver les vitres, mettre de l’ordre dans vos photos numériques ou nettoyer derrière la cuisinière), ainsi que deux activités plus agréables (yoga en ligne, vidéos de chats drôles, jeux de société, lecture, musique ou bain relaxant).
  • Si vous travaillez de chez vous, faites-le à des heures régulières et en veillant à l’ergonomie de votre environnement.
  • Couchez-vous aussi à des heures régulières et évitez la tentation de regarder « la prochaine émission » ou de rester « quelques minutes de plus » en ligne. 
  • Cependant, si tout vous devient insupportable, appelez votre médecin de famille, composez le 811 ou composez votre numéro local d’intervention d’urgence que vous trouverez sur le site sk.211.ca.

En bref, prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent. Évitez, autant que possible, les nouvelles et les médias sociaux. Ne laissez pas les gens dramatiser les choses autour de vous et suivez, bien sûr, les directives et meilleures pratiques en matière d’hygiène.

Liens utiles :

We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve