Content in English

Google Translate Disclaimer

A number of pages on the Government of Saskatchewan`s web site have been professionally translated in French. These translations are identified by a yellow text box that resembles the link below and can be found in the right hand rail of the page. The home page for French-language content on this site can be found here:

Renseignements en Français

Where an official translation is not available, Google™ Translate can be used. Google™ Translate is a free online language translation service that can translate text and web pages into different languages. Translations are made available to increase access to Government of Saskatchewan content for populations whose first language is not English.

The results of software-based translation do not approach the fluency of a native speaker or possess the skill of a professional translator. The translation should not be considered exact, and may include incorrect or offensive language Government of Saskatchewan does not warrant the accuracy, reliability or timeliness of any information translated by this system. Some files or items cannot be translated, including graphs, photos, and other file formats such as portable document formats (PDFs).

Any person or entities that rely on information obtained from the system does so at his or her own risk. Government of Saskatchewan is not responsible for any damage or issues that may possibly result from using translated website content. If you have any questions about Google™ Translate, please visit: Google™ Translate FAQs.

Emblèmes et drapeaux

Les emblèmes provinciaux sont des symboles importants pour notre province et pour notre population. Des armoiries provinciales à notre oiseau emblématique, nos emblèmes reflètent nos valeurs, ainsi que la beauté et la tradition qui sont au cœur de notre vie, de notre collectivité et de la nature qui nous entoure.

Top

1. Armoiries

En 1985, les armoiries de la Saskatchewan ont été complétées par l’ajout à l’écu, d’un cimier, de supports et de la devise.

Le 16 septembre 1986, la gouverneure générale du Canada, Jeanne Sauvé, a signé un brevet royal au nom de Sa Majesté la Reine, approuvant la réalisation des armoiries complètes de la province de la Saskatchewan. Le lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan, F.W. Johnson, a signé la proclamation au nom de Sa Majesté, en autorisant l’usage pour la province. Ces nouvelles armoiries complètes sont devenues « Les armoiries de Sa Majesté la Reine du chef de la Saskatchewan » qui sont les armoiries provinciales officielles. 

Cimier

[right-click to select an image]

Cet emblème est protégé par la loi,
il faut obtenir une permission pour l’utiliser.

Juste au-dessus de l’écu figure un heaume (ou casque) tourné vers la gauche, représentant le statut de souveraineté partagée de la province au sein de la Confédération. Le heaume est décoré de lambrequins rouges et blancs qui sont les couleurs nationales du Canada. Il est surmonté d’un bourrelet rouge et blanc sur lequel est représenté un castor, animal national du Canada, symbolisant le Nord, le commerce de la fourrure et les peuples autochtones de la province. Le castor tient dans sa patte un lys rouge orangé, l’emblème floral de la Saskatchewan, et porte sur son dos la couronne, symbole du lien qui unit la Saskatchewan à la Souveraine par l’intermédiaire du lieutenant-gouverneur.

 

Supports

 

À gauche de l’écu se trouve un lion royal, symbole héraldique traditionnel, et à droite, un cerf de Virginie, animal indigène de la Saskatchewan et aussi un des emblèmes officiels de la province. Les deux supports portent des colliers de broderies perlées des Indiens des Prairies auxquelles sont suspendus des insignes qui reprennent la forme de l’étoile à six pointes (lys stylisé) de l’Ordre du Mérite de la Saskatchewan; cet ordre a été décrété la plus haute distinction honorifique de la province en 1985. L’écusson du lion est chargé d’une feuille d’érable, emblème du Canada, et celui du cerf affiche un lys rouge orangé, fleur officielle de la Saskatchewan.

 

Devise

 

Un socle fait de lys rouge orangé se trouve à la base de l’écu et soutient une banderole où est inscrite la devise provinciale Multis e gentibus vires (Nos origines multiples, notre force). La devise témoigne du patrimoine multiculturel de la Saskatchewan, de la contribution des Premières nations et des Métis et du rôle essentiel de l’immigration dans la province. La racine latine gens (de laquelle gentibus est dérivé) veut dire « peuple » ou « clan ». Le mot vires désigne la vigueur, l’énergie et la force mentale.

 

Couleurs

 

Les couleurs des armoiries viennent de la nature et symbolisent des aspects représentatifs de la province : l’ocre ou l’or pour le blé; le vert pour les forêts et l’herbe, le rouge pour le lys rouge orangé ou les feux de prairie et le brun pour la terre.

 

Utilisations

 

L’utilisation des armoiries complètes est réservée au lieutenant-gouverneur, au premier ministre, aux ministres du Cabinet et au président, aux membres et aux fonctionnaires de l’Assemblée législative. On les utilise également dans les tribunaux et les documents gouvernementaux tels que les proclamations, les certificats, les rapports, les invitations officielles.
Top

2. L’écu de la Saskatchewan

[right-click to select an image]

Cet emblème est protégé par la loi,
il faut obtenir une permission pour l’utiliser.

Le 25 août 1906, le roi Édouard VII a signé un brevet royal attribuant à la Saskatchewan son premier emblème, l’écu, qui figure maintenant au centre des armoiries concédées par la Reine en 1986.

L’écu est chargé d’un lion rouge, symbole traditionnel de la royauté, sur une bande horizontale dorée qui est située dans le tiers supérieur de l’écu; de trois gerbes de blé dorées sur un fond vert symbolisant l’agriculture et les ressources naturelles de la Saskatchewan, qui occupent les deux tiers inférieurs.

Utilisations

L’écu sert d’emblème au Conseil des archives publiques de la Saskatchewan, aux tribunaux et à certains ministères pour les sceaux et les certificats. L’écu est surmonté de la couronne royale, il est entouré d’une guirlande de lys rouge orangé. Les uniformes et les véhicules des agents de paix provinciaux arborent l’écu de la Saskatchewan.

L’écu surmonté par la couronne royale est utilisé par le secrétaire provincial à titre d’identificateur dans le cadre du programme de prix et de distinctions honorifiques et pour les visites royales. Il figure aussi sur l’écusson de l’Association de curling de la Saskatchewan, afin de rappeler que le curling est le sport officiel de la province.

 

Top

3. Le drapeau

Saskatchewan Flag

Le drapeau de la Saskatchewan a été adopté en 1969. Il est divisé horizontalement en deux parties égales, la partie supérieure verte et la partie inférieure dorée. Le segment vert représente les forêts septentrionales de la province, tandis que le segment doré symbolise les cultures céréalières du Sud. 

Top

4. La gerbe de blé

Saskatchewan Wheat Sheaf 

La gerbe de blé stylisée a été adoptée en 1977 comme symbole de base du programme d’identité visuelle de la province. Inspirée des gerbes de blé figurant sur l’écu, elle est l’expression, avec ses lignes fluides, de la croissance de la province ainsi que de la vitalité de sa population.

 

Utilisations

 

On se sert de la gerbe de blé pour désigner les programmes et les organismes gouvernementaux, à moins que des dispositions n’aient été prises pour y faire figurer les armoiries ou l’écu.
Top

5. Tartans

Le tartan territorial de la Saskatchewan

Saskatchewan District Tartan 

Le tartan territorial de la Saskatchewan, enregistré en 1961 à la Cour du Lord Lyon, roi d’armes d’Écosse, est un motif à double carreau qui incorpore sept couleurs : l’or pour le blé des Prairies, le brun pour les jachères, le vert pour les forêts, le jaune pour le canola et le tournesol, le rouge pour le lys rouge orangé, le blanc pour la neige et le noir pour le pétrole et le charbon.

 

 

 

   

Le tartan d’apparat de la Saskatchewan

Saskatchewan Dress Tartan 

Le tartan vestimentaire de la Saskatchewan a été porté pour la première fois en 1997 par des concurrents aux Championnats canadiens interprovinciaux de danse écossaise (Canadian Interprovincial Highland Dancing Championships) tenus à Regina. Son motif est une variante de celui du tartan territorial de la province, dont le blanc cassé d’une des lignes forme la couleur de fond du tartan vestimentaire.
Top

6. Emblèmes provenant de la nature

Le lys rouge orangé

Western Red Lily 

L’emblème floral de la province, choisi en 1941, est le lys rouge orangé, dont le nom botanique est Lilium philadelphicum L. var. andinum. Le rouge orangé flamboyant de ses fleurs contraste sur le vert des prés humides et des régions semi-boisées où il pousse. Le lys rouge orangé est aujourd’hui une espèce protégée.

 


Le tétras à queue fine

Sharp-Tailed Grouse 

Le tétras à queue fine (Tympanuchus phasianellus) est devenu l’oiseau emblème de la province en 1945. Il est aussi le gibier à plumes de prédilection des chasseurs de la Saskatchewan.

 

 

Le bouleau blanc 

White Birch Tree

Le bouleau blanc ou bouleau à papier (Betula papyrifera) est officiellement devenu l’arbre emblématique de la Saskatchewan en 1988. Feuillu à croissance rapide que l’on reconnaît facilement à son écorce blanche et mince comme du papier, le bouleau blanc est aussi cultivé comme espèce ornementale. 

 

 

  La potasse (sylvite)

Potash

La sylvite est le nom donné au composé chimique KCI (chlorure de potassium), que l’on appelle communément « potasse ». Le minerai de potasse est un mélange de sylvite, de glaise, de petites quantités de carnallite, de sel gemme, et de traces d’hématite qui donnent à la potasse sa teinte caractéristique qui va du rose au rouge-brun.

 

L’emblème minéral de la province a été choisi à l’issue d’un grand concours provincial organisé à l’intention des élèves de huitième année; le ministre de l’Énergie et des Mines a rendu public le résultat de ce concours en février 1996. La potasse est officiellement devenue le minéral emblématique de la province en 1997.

 

Le cerf de Virginie

White Tailed Deer

Le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) habite à peu près toutes les régions de la province, où il est encore, pour la plupart des chasseurs, le gros gibier de prédilection. Communément appelé cerf à queue blanche, il est facilement identifiable grâce à la partie blanche de sa fourrure, sous sa queue.

 

Le cerf de Virginie est tout d’abord devenu l’un des emblèmes de la province en 1986, lorsqu’il a été choisi comme support sur les armoiries. Il est ensuite devenu l’animal emblématique officiel de la province en 2001.

 

La stipe comateuse

 Needle and Thread Grass

Dans le cadre du Plan d’action pour la conservation des Prairies, dont le but est de préserver la biodiversité et la santé de la prairie naturelle, une coalition d’organismes des secteurs de l’environnement, de la faune et de l’agriculture a choisi la stipe comateuse (Hesperostipa comata) comme herbe emblématique de la province. Cette plante méritait d’être sélectionnée, car elle constitue l’herbe dominante de l’écorégion de la prairie mixte en Saskatchewan; elle est aussi répandue dans les écorégions de la prairie mixte humide et de la forêt-parc à trembles.

 

La stipe comateuse est devenue l’herbe emblématique de la Saskatchewan en 2001.

 

L’amélanche

Saskatoon Berry 

Le fruit emblématique de la Saskatchewan est l’amélanche (Amelanchier alnifolia) communément appelée « baie de Saskatoon ». Les Autochtones consomment depuis longtemps ce petit fruit comestible au goût sucré, dont le nom anglais provient du nom cri misâskwatômina. Le nom de la ville de Saskatoon vient du nom commun de cette plante. En 2005, il a été recommandé que l’amélanche devienne l’un des emblèmes de la province.

 

Le doré jaune

Walleye Le poisson emblématique de la Saskatchewan est le doré jaune (Sander vitreus). La Saskatchewan est reconnue pour sa pêche en eau douce de classe mondiale. Lors du centenaire de la province, en 2005, le ministère de l’Environnement de la Saskatchewan a tenu un concours à l’échelle provinciale, dans le but de désigner le poisson emblématique de la province. Dix mille personnes ont voté, et le doré jaune a été proposé par la grande majorité des participants au concours. Le 4 janvier 2005, un doré jaune mesurant 92,71 cm (36,5 po) de longueur, 57,15 cm (22,5 po) de circonférence et pesant 8,3 kg (18,3 lb) a été pris dans les eaux glacées du lac Tobin. En 2014, un de ces poissons pesant 6,4 kg (13,3 lb) a été attrapé au harpon dans la rivière Saskatchewan Sud, au nord du lac Diefenbaker. Cette prise a été consignée comme un record par l’International Underwater Spearfishing Association

Top

7. Le drapeau fransaskois

Fransaskois Flag

Le gouvernement de la Saskatchewan a adopté le drapeau fransaskois en 2005 à titre d’emblème provincial reconnaissant ainsi le statut de la langue française comme une des langues officielles du Canada. En adoptant formellement le drapeau fransaskois, la province reconnaît le patrimoine des francophones de la Saskatchewan et leurs contributions importantes à la province.

 

Le drapeau de forme rectangulaire présente un fond doré évoquant les champs de blé qui représentent le métier principal des premiers pionniers francophones en Saskatchewan. La croix qui rappelle le rôle de l’Église catholique dans l’histoire et la culture fransaskoises, est verte, couleur des forêts septentrionales de la province. Et enfin, la fleur de lys rouge symbolise « la Francophonie » (nom donné à l’ensemble des collectivités et des peuples francophones dans le monde). 

Top

8. Sport officiel : le curling

Curling

On a commencé à pratiquer le curling durant les années 1880 dans le territoire qui forme aujourd’hui la Saskatchewan. L’association qui a précédé CURLSASK a été fondée dès 1904, soit un an avant que la Saskatchewan devienne une province.

 

Bon nombre des meilleurs joueurs de curling de l’histoire sont originaires de la Saskatchewan et ont remporté des championnats canadiens, des championnats du monde, les premiers championnats mondiaux féminins ainsi que la première médaille d’or en curling aux Jeux olympiques. En reconnaissance de l’importance du curling dans la province et de la contribution des joueurs de la Saskatchewan sur la scène sportive internationale, l’Assemblée législative a fait du curling le sport officiel de la province en 2001. Ce statut accorde à CURLSASK le droit d’utiliser l’écu des armoiries de la province sur ses emblèmes. 

Top

9. Grands sceaux

Le grand sceau actuel de la Saskatchewan

Great Seal of Saskatchewan 

En 1986, Sa Majesté la reine Elizabeth II a concédé à la Saskatchewan des armoiries complètes. Le 16 septembre 1986, lors d’une cérémonie à la Chambre législative, la gouverneure générale Jeanne Sauvé a signé le brevet royal des nouvelles armoiries au nom de Sa Majesté. Le lieutenant-gouverneur F. W. Johnson a signé, à la même occasion, une proclamation royale provinciale autorisant l’usage officiel des nouvelles armoiries.

 

Le 7 mai 1991, le gouvernement de la Saskatchewan a autorisé par décret l’introduction d’un nouveau grand sceau sur lequel figuraient les armoiries. La lieutenante-gouverneure, Sylvia Fedoruk, a autorisé son usage en signant une proclamation royale le 1er novembre 1991.

 

Le grand sceau de 1991 est de la même taille que le sceau original. La Saskatchewan a adopté, en 1991, la pratique historique d’inscrire sur le grand sceau, le nom du monarque régnant. Au centre, apparaissent les armoiries complètes de la province, lesquelles sont entourées de l’inscription anglaise : Elizabeth II Queen of Canada et The Great Seal of the Province of Saskatchewan, ce qui fait du grand sceau le sceau officiel de la Reine du chef de la Saskatchewan et le symbole ultime de l’autorité et de la souveraineté dans la province.

 

Le lieutenant-gouverneur en fonction confie au ministre de la Justice et procureur général la garde du grand sceau. Il est généralement apposé par impression sur un cachet adhésif rouge fixé au document. Le grand sceau est imprimé sur les proclamations, les lettres patentes, les certificats de l’Ordre du Mérite de la Saskatchewan et sur d’autres documents officiels importants signés par le lieutenant-­gouverneur au nom de la Souveraine.

 

Le premier grand sceau de la Saskatchewan

The First Great Seal of Saskatchewan          

La Loi concernant la Saskatchewan, 1905, qui établit la province de la Saskatchewan, autorise le lieutenant-gouverneur à adopter et à établir un grand sceau; il peut, au besoin, modifier le sceau.

 

Le 5 septembre 1905, pendant la première semaine de la Saskatchewan à titre de province, le lieutenant-gouverneur autorisa la province à se servir, de façon intérimaire, de son propre « sceau privé ».

 

Le 25 août 1906, le roi Édouard VII a signé un brevet royal attribuant à la Saskatchewan son premier emblème officiel, l’écu, sur lequel figurent un lion royal dans le tiers supérieur de l’écu et trois gerbes de blé dans les deux tiers inférieurs.

 

L’écu est apparu sur le premier grand sceau de la Saskatchewan qui a été autorisé par un décret en conseil le 26 novembre 1906 et que l’on commença à utiliser le 1er décembre de la même année. On peut y lire l’inscription anglaise suivante sur le pourtour : The Great Seal of the Province of Saskatchewan. Le sceau fait 69 millimètres (2,7 pouces) de diamètre.

 

Ce grand sceau a été utilisé pendant 85 années consécutives jusqu’à ce qu’il soit remplacé en 1991. Il est maintenant exposé de façon permanente au Palais législatif à Regina.

 

Histoire du grand sceau de la Saskatchewan

 

Le grand sceau est l’un des plus anciens symboles de souveraineté, dont l’usage remonte au Moyen Âge. Il est le symbole du pouvoir et de l’autorité suprêmes de la Couronne, conférés au parlement par le Souverain. Le sceau peut être apposé directement sur un document ou sur un timbre de papier collé à ce document, ou encore sur du papier relié au document par un ruban.

 

Cette pratique remonte à l’époque médiévale quand le sceau royal (habituellement l’impression d’une matrice sur de la cire) servait à confirmer les décisions et les décrets du souverain. De la même façon, les personnes et les organismes apposaient leur propre sceau aux lettres et aux documents afin d’en prévenir l’altération ou pour en préserver l’authenticité. De nos jours, les avocats et les sociétés utilisent encore des sceaux pour authentifier les documents juridiques et les certificats officiels. Les gouvernements authentifient, eux aussi, les documents d’État officiels à l’aide de grands sceaux.

We need your feedback to improve saskatchewan.ca. Help us improve